Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

vendredi 6 juillet 2018

summer trip 1

Après quelque chose comme huit mois sans l'ombre d'une goutte d'eau, voila la saison  de l'hivernage qui pointe le bout de son nez.
Et quel nez !
Un orage déboulant de l'intérieur des terres et poussé par un vent violent arrive sur la capitale précédé par un front de sable de plusieurs kilomètres.
Un petit air de fin du monde....sauce africaine !
Déjà qu'en temps normal, si tant est que quelque chose puisse l'être, la circulation est .... surprenante ! Un peu comme si les trois-cent-mille automobilistes présent sur les voies prenaient leur première leçon de conduite en même temps avec l'assurance et la flamboyance d'un Randy Mamola....
Effectivement surprenant non ?
Alors imaginez la même chose sous un orage avec la moitié des véhicules sans ...
 les machins qui font de la lumière devant ....
 les lanternes ?
non, les feux !
et sans .... les machins en plastique qui passent sur les vitres devant.....
Qui servent à rien pendant dix mois....
les essuies glaces !
Ile de Gorée

C'est de-suite beaucoup plus fun !

Pas le temps de s'ennuyer, ça ne s'arrête jamais.


Nous allons laisser le pays s'enfoncer doucement dans sa saison des pluies pour essayer l'hiver austral. Direction plein sud, le cap de bonne espérance, pour sept semaines durant lesquelles je m'auto-accorde le luxe d'une résidence d'artiste de près de vingt jours sur les plages de l'océan Indien. 
Reste assez de temps pour vadrouiller sur les mille-six-cent kilomètres de côte entre les provinces du Cap-Occidental et du Kwala-Zulu-Natal en passant par le cap-Oriental et le Lesotho.

Affaire à suivre !

samedi 2 juin 2018

Retour sur !

Juin 2018

Asen - Bénin
La biennale vient juste de se terminer, ma première biennale.


Un mois d'événement artistique majeur, le plus important de toute l'Afrique de l'ouest qui, visiblement n'est pas considéré comme de la crotte de chihuahua dans le milieu !

Alors....comment dire....

Peu enclin aux mondanités et d'un amour tout relatif aux allocutions de façade, je laisse avec bonheur ces petites jouissances médiocriteuses aux enrubanneurs, diplomates, vendeurs de voitures et autres politiciens de tout poil.
Une fois la saison des vernissages bouclée, je me suis aventuré plus en profondeur dans l'évènement avec délice, désir et attention. 

De très bonnes, voir excellentes, choses dans la forme comme dans le fond puis d'autres, en bien plus grand nombre, plutôt .... étriquées .... dans l'esprit et la facture !

Momuyé - Nigéria

Il existe ici aussi un snobisme-boboïste et même une représentation de certains galeristes parisiens....de là à faire le lien.... Non ?.....Ben si !

L'amère patrie partage et exporte son savoir faire !


Vous aurez, je l'espère, compris que ma modeste personne habité de mon encombrante sensibilité y a trouvé son compte mais pas que.

 Un mois d'agitation artistique à jongler entre les galeries, celle qui m’accueille (bien que louer serait un terme plus approprié !) et celles des autres gens. Loin d'avoir tout vu (plus de 1000 "artistes" et pseudos !) j'ai d'abord élagué l'affaire en écartant la décoration, puis j'ai affiné avec l'artisanat et enfin le trop conceptuel....Je suis surement passé à côté de belles choses !


 
Et c'est sûrement ma dernière biennale à Dakar (en tous cas dans cette galerie) !



Mais quelques excursions dans l'en dedans du pays m'offrent de vraies belles choses, sans mise en scène et sans artifice. Un petit tour dans le grand nord du pays, Saint Louis et Dagana, entre autres.




 



Fort Dagana, une adresse à connaître, un ancien fort sur un comptoir colonial réhabilité en établissement hôtelier, dans un site remarquable, sur les berges du fleuve Sénégal, à une dizaine de brasses de la Mauritanie..... 


Pour l'instant mon meilleur étoilé du Sénégal !



Et c'est sûrement pas la dernière fois que je m'y rend !


Le fleuve Sénégal à Dagana

L'ancien comptoir colonial de Dagana