Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

mardi 5 août 2014

Summer tour part 2 : Le sud


    • Compiègne …. Gare du Nord
    • Gare du Nord …. Gare d'Austerlitz
    • Gare d'Austerlitz …. Brive la Gaillarde
    • Brive la Gaillarde …. Viviez gare.

Terminus...

...Pour nous, parce que l'espèce de trapanel vrombissant qui depuis la Corrèze tente de nous acheminer d'une seule traite vers notre destination, sinon finale au moins temporaire, lui, continue son aventure itinérante vers d'autres contrées tout aussi reculées !
Decazeville, sa magnifique citée du Sailhenc


Le sud, ça se mérite …..

Pas mécontent donc d'avoir participé modestement au renouvellement de la flotte SNCF....mais surtout d'être arrivé à destination !



25 Juillet 2014

Rodez, capitale de l'Aveyron, sa cathédrale et sa vieille ville moyenâgeuse trônant sur son piton rocheux.....


.Voila à quoi se résumait, quasi exclusivement, la citée ruthène jusqu'à il y a encore peu de temps.
Aujourd'hui elle s'aligne avec ses consoeurs d'Albi (la rivale, avec son musée Lautrec) et de Montauban (Ingres) et elle aussi affiche son musée à effigie de sa gloire locale (Le peintre contemporain Pierre Soulages) avec un « relatif » effet Guggenheim à la sauce aveyronnaise !

[sauce aveyronnaise : condiment très discrètement relevé ne changeant en aucune manière le goût original, quel qu'il soit.
« Mon chéri, je souhaiterais prestement que nos ébats à la sauce aveyronnaise évoluent vers plus de cuir ...ou de latex ... »]




Dans son sillage s'est greffée une petite dizaine de galeries d'art (contre une seule il y a à peine 2 ans), un multiplex rutilant de 10 salles, des expos en plein air dans ses rues.....


Mon dieu ! Mon dieu !


Un tsunami culturel....Certes il y avait de la place tant le rien (ou le pas grand chose) était assourdissant mais le mérite en est tout de même remarquable.
Pourvu que ça dure !



Aucun commentaire: