Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

vendredi 20 juin 2014

Printemps 2014

La saison sèche s'est enfin installée, le taux d'humidité et la température ressentie retrouvent doucement des valeurs ordinaires.
Ordinaire ayant ci un sens tout relatif, le sol se craquelle déjà, les pistes s'empoussiérisent de latérite volatile, les odeurs en forêt se font plus onctueuses, plus savoureuses.
Une sensation de printemps, au sortir d'une longue période accablante, sensation déjà vécue lors de nos quatre années passées au large de l'ile de Terre Neuve.
Une vague d'air frais, frais ayant ici un sens tout aussi relatif qu'ordinaire (!), au premier comme au second niveau de compréhension de terme, nous arrive dessus, des projets, des voyages, des départs.
Un coup de pied dans la termitière trop statiquement ronronnante ! 
Assurément la meilleure période de l'année.

Existe t-il des pays d'éternels printemps ?
Comment cela ce pourrait il sans son avant et son après ?
Sans le contraste indiscutablement nécessaire ?

Le silence n'a de sens qu'avant ou après un bruit !
... Le jour... sa nuit....
... Un répit ... des efforts....
... Un vieux ... des idiots !
Puisque la station par l'ombre n'est pas négociable, alors, essayer de n'y être que de passage...

Collage, gesso, gouache, brou de noix et aquarelle dans carnet

11 juin, début de soirée, réception à la résidence de l'ambassadeur de la République arabe d’Égypte, conviés que nous étions, à l'occasion de la (soit disant) fête nationale. Présence du gratin diplomatique local, tenue de ville exigée, balai habituel, en pareille circonstance des officielles limousines et de leur cortège assorti du personnel de sécurité.
Pas très originaux nos ambassadeurs, hormis les drapeaux ornant fièrement les deux ailes avant des sus-cités véhicules, à peu de détail près, tout est identique. De leur grisaille en général, à la noirceur de leur voiture en passant par l'éclatant sourire de Madame et celui, bien moins engageant de son garde du corps.

Petits fours, cravates et mondaines salutations de rigueur ...

Discours officiel et danse folklorique ... à moins que ce ne soit le contraire !


Et pendant que des élèves s'élèvent..... 





Ainsi que quelques bâtiments....







                    ...  Léo est chez le dentiste ....













      

Sans dessin, juste 3 valeurs de gris  
au promarker et un ciel numérique









1 commentaire:

Pablo (yo) a dit…

Great blog!!

If you like, come back and visit mine:
http://albumdeestampillas.blogspot.com

Thanks,
Pablo from Argentina