Tous les dessins, croquis et aquarelles figurant dans ces pages, sauf mention contraire, sont réalisés exclusivement sur le motif avec parfois, pour des raisons climatiques ou temporelles, des finitions en atelier.
La plupart sont sur carnet, quelques uns sur papier libre et dans les deux cas ils ne sont pas libres de droit, merci de me demander l'autorisation de reproduction.

Translate

vendredi 14 juin 2013

Actualitées

 Libreville 14/06/2013


Voila 3 jours que la ville subit un ravalement de façades, les routes sont balayées, les bordures et bandes blanches repeintes, les espaces verts tondus......Il va se passer quelque chose c'est sûr !
La dernière fois qu'un tel remue ménage (au sens littéral) a eut lieu nous accueillions le roi Mohamed VI....et ce coup ci ?
Le pape ?
Les Rolling Stones ?

Acte deux, la police et l'armée postées tous les cent mètres sécurisent les grandes avenues. Je dis "sécurise" car c'est le langage officiel approprié à ce genre de situation, dans le genre "vu à la télé", en réalité, rien n'est moins sûr !
Armés jusqu'aux dents, affublés de pouvoirs ponctuellement accrus, lunettes noires, roulant a tombeaux ouverts pour les plus motorisés, rien n'est moins inquiétant.

- j'imagine bien un coup d'état commencer comme ça -

Acte trois, tout va très vite, avenues bouchées, sirènes de police dans tous les sens, pousses toi de là, dégages, casses toi (pov con !), circules..... Il faut dire qu'ils ont des arguments....dissuasifs.
J'ai toujours eu du mal avec les ordres, avec l'ordre en général, mon général, mais là je n'ai pas d'alternative.
Le respect n'est ici qu'une vague idée, une utopie pour quelques rêveurs humanistes. La poésie n'étant pas le propre des forces de l'ordre, ici moins qu'ailleurs, contraint de coopérer, j'obtempère..... difficilement !


Le grand cirque dure quelques heures, la grande parade Bouglionne, des limousines Allemandes noires, vitres fumées, petit drapeau sur chaque aile avant, déboulent de toutes parts, escortées par de kamikazes gendarmes au bottes bien cirées.
Tous les chefs d'états, de clans et de pseudos dictateurs en tous genres d'Afrique centrale sont reçus par notre grand homme, président de père en fils, pour un sommet extraordinaire des chefs d'états de la CEMAC (Communauté Économique des États d'Afrique Centrale).

- Ça fait rêver ! -

Et comme si cela n'était pas suffisamment bordélique, au même moment se tient la deuxième édition du New York Forum Africa....

- Et ça aussi ça fait rêver ! -


Je cite : " ...un rendez-vous politique, économique (encore) et culturel..." Rien que ça !
Tout un tas de braves gens qui viennent des quatre coins du globe pour sauver l'Afrique !
Spike Lee, Frédérick De Klerk, Christine Ockrent (!), Boris Becker....Ne partez pas, y'en a d'autres, Jacques Attali ..... Jean Todd.... Allez j'arrête là je vois que vous êtes mort de rire !
Non, une dernière, c'est qui qui organise ?
Et c'est qui le grand Philanthrope qui chapeaute le spectacle ?   
 Richard Attias ! 
Oui, souvenez vous, le Monsieur de Mme Sarkosy (l'ex ! celle de "si tu reviens j'annule tout !") un mathématicien publicitaire reconverti dans la "communication d'influence" !

- La police locale lui doit elle sa capacitée de persuasion ? -
 
Et tout ça pour la modique somme de 2,6 milliards de francs CFA (soit à peu près 4 millions d'€uros) essentiellement financés par le peuple Gabonais, (on pourrait aussi dire l'état, mais "le peuple" est plus juste) dont votre serviteur. Je puis affirmer que nous (le peuple et moi !) sommes ravis de participer à cette grande mascara.... manifestation.
Il faut dire que les retombées de la première édition (en 2012 toujours à Libreville) sont inexist.....longues à venir.


Mais on nous explique dans les journaux, l'Union (LE quotidien local) de ce matin en faisait sa Une et plus quatre pleines pages, que ça vaut vraiment le coup !

Il faut dire que le Gabon a un standing à respecter, premier consommateur de Champagne d'Afrique  !

Ah bon ?
Ils ne boivent pas du vin de palme ces gens là ?






Je préfère promener mes carnets mes pinceaux et mes couleurs, là ou je ne risque pas de croiser ce genre d'individus. 
Ici le débarcadère d'Ambowé, une mangrove dans la ville qui fait office de petit port de pêche, loin des Mercedes officielles et autres sauteries diplomatiques !









2 commentaires:

Martine a dit…

Coucou Monsieur Cigara, j'adore ton affiche du NYFA !!!!! des bises de Martine

Jérôme a dit…

Merci Mme Martine pour le passage.
Le NYFA fait, à mon sens, partie de l'obscur et peu glamour, malgré ses airs de bol débordant de pierres précieuses....
bises